• Assaut enfants

    Assaut enfants LE COMBAT SANS TOUCHE DES 5-10 ans

    à l'entrainement ou en compétition

    L’assaut  est une  forme  d’opposition  adaptée  et  aménagée  pour les 6-10 ans 

     Il  s’agit  d’une  initiation  au  combat  sans  risque de  contact  et  de  traumatisme  pour  les  pratiquants. 

    L’assaut  constitue  pour  la  fédération  française  de  taekwondo,  la  pratique  de  référence  en compétition  pour  les  enfants  de  6  à  10  ans. 



     

    Dès l'initiation l'enfant apprends à executer des enchainement de coup de pieds, seul ou à  la raquette pour ensuite les executer face à un partenaire avec Interdiction de toucher.

     L'enfant doit alors en plus d'exécuter ses techniques correctement réussir à les placer en rythme et à distance de son partenaire qui en fait autant. La convention est que chacun effectue chacun leur tour 2 techniques, avec pour objectif d'effectuer la démonstration la plus variée, démontrant tout le panel de son apprentissage

    Les  enfants  utilisent exclusivement  des  techniques  de  coups  de pied  et  des  techniques  de déplacements  pour s’adapter  au  placement  de  l’adversaire,  occuper  l’espace  disponible, etre toujours en mouvement pouvoir déployer l'enchainement de coups de pied à distance de son partenaire (il ne faut pas sortir de l’aire de combat de 5x5 mètre lors des compétition). Très tôt l'enfant executera des techniques sauté et/ou retournés ce qui rend la démonstration plus spectaculaire. 

     l’élève va pouvoir améliorer son efficacité gestuelle, notamment en assaut pour enchaîner  plus facilement ou réaliser des coups de pied plus difficiles.

    L’élève devra naturellement réguler ses comportements pour répondre de manière efficace aux contraintes de la situation (adapter et conserver la distance de combat, prendre des risques, recherche d’esthétisme malgré le stress du regard des autres.) 

    l’élève devra en permanence construire un projet à partir du rapport entre ses possibilités, celle de l’adversaire et la surface disponible (aire de combat) pour construire un projet d’action destiné à être vu et évalué par des juges 

     

    L’assaut  en  taekwondo  mélange donc  

    • opposition  : impressionner  les  juges  et  être  mobile  pour  minimiser  la  qualité  des  coups  de  pied  adverses
    •  coopération  : chacun  effectue  un enchaînement de deux coups de pied l’un après l’autre
    • et reproduction de formes  : proposer aux  juges  des  mouvements  difficiles  et  esthétiques  comme  des  coups  de  pieds  sautés, retournés ou avec une grande amplitude

     Toute  la  gamme  technique  avec  les  membres  inférieurs  est  sollicitée  en  termes 

    • de trajectoire (coups de pieds circulaires/latéraux/de face/marteaux/revers) 
    • de hauteur (niveau corps/visage/le  plus  haut  possible) 
    • ou  de  mode  d’exécution  (sauté/retourné/avec déplacement/jambe gauche ou droite, avant ou arrière). 

    Ceci a d’ailleurs valu au taekwondo le surnom de karaté volant ou d’escrime des jambes. 

    A  la  grande  mixité  des  coups  de  pied  s’ajoute  celle  des  déplacements  (les  « steps ») : en reculant/avançant/décalant, glissés/chassés/pivot/en rotation/changements de garde. 

     Ceci  donne  au  taekwondo  un  aspect  très  dynamique,  toujours  mouvant  et  fluide  (de nombreuses  écoles  de  taekwondo  ont  d’ailleurs  pris  à  ce  titre  la  vague  comme  logo  pour représenter l’idée de va et vient permanent entre attaque et défense). 

     EN COMPETITION                                                                                                                                        Taille de la surface de pratique = 5m x 5m

        • Durée de l’assaut = 3 reprise de 30 secondes chacune   • Pause entre les repries = 15 secondes

      • Tenue =Dobok,pieds nus, Brassard ou chasuble bleu et rouge                     • Système = 2 coups de pied chacun son tour sans touche 

      • Rôles durant l’assaut = Assaut enfants

       - 2 enfants en opposition (rouge vs bleu)
      _ 1 arbitre central (arrête le combat si chute, sortie ou touche, s’assure du bon
     déroulement  de l’assaut), 
      _ 2 juges de coin (évaluent la prestation des enfants et désignent le vainqueur
     ou exaequo à chaque fin de reprise grâce au drapeau de couleur )
    - L'enfant est coaché,conseillé par son entraineur durant les 2 poses
       - Le vainqueur est celui qui remporte le plus de reprise.

       • Critères de jugement pour les juges   

      -Qualité et variété des techniques,  
    -qualité des déplacements et vitesse de réaction, 
    -pénalisation des sorties,   
    -pénalisation des chutes et temps morts,  pénalisation des distances trop longues (coup de pied trop éloigné del’adversaire) et des touches